Ouest canadien - Western Canada

Communauté bilingue : Alberta, Manitoba, Saskatchewan
Ouest canadien CSC

On November 9, 1920, five Sisters of Holy Cross from the New England States and Quebec: : Sr M. of St-David, Sr M. of St Emmélie, Sr M. of St-Sacrement, Sr M. of St-Médard et Sr M. of St Hermine arrived in Falher, a small French-speaking village in northern Alberta. They generously answered the request of Monsignor Émile Grouard, O.M.I. for sisters to help the pioneers of this time. These foundresses and those who followed in their footsteps accompanied the pioneers of northern Alberta by opening schools. Attentive to the needs of both French and English-speaking communities, they founded elementary, secondary, and post-secondary educational institutions in many villages and towns, in addition to participating in the life of these communities in a variety of ways. During the summer holidays, they went to teach catechism in even more remote regions. Attentive to the changing needs of society and faithful to their charism of liberating education, many sisters became involved in parish life and in other fields, such as health and social justice. The fruits of their many years of dedication remains particularly visible today in the French-speaking communities of Western Canada today.

Our commitment

Le 9 novembre 1920, cinq sœurs de Sainte-Croix de la Nouvelle-Angleterre et du Québec : S. M. de St-David, S. M. de Ste Emmélie, S. M. du St-Sacrement, S. M. de St-Médard et S. M. de Ste Hermine arrivent à Falher, un petit village francophone qui venait de voir le jour dans le nord de l'Alberta. Elles répondaient ainsi généreusement à la requête de monseigneur Émile Grouard, O.M.I. pour les services des religieuses auprès des pionniers. Ces fondatrices et celles qui ont suivi leurs pas ont accompagné les pionniers du nord albertain en ouvrant des écoles. Attentives aux besoins des communautés de langue française comme de langue anglaise, elles ont fondé des établissements d’enseignement élémentaire, secondaire et postsecondaire dans de nombreux villages et villes, en plus de participer à la vie de ces communautés de diverses façons. Durant les vacances d’été, elles partaient enseigner la catéchèse dans des régions encore plus éloignées. À l’écoute des besoins changeants de la société et fidèles à leur charisme d’éducation libératrice, plusieurs sœurs se sont engagées en milieu paroissial et dans d'autres domaines, comme celui de la santé ou de la justice sociale. Les fruits du grand dévouement des Sœurs de Sainte-Croix demeurent particulièrement visibles aujourd’hui dans la francophonie en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba. 

Nos oeuvres